MA DEMARCHE

 

«  Caminante, no es el camino

Se hace el camino al andar ... »

 

« Passant, il n’y a pas de chemin

On trace son chemin en marchant ... »

A. Machado

 

Rien n’entrave le plaisir de créer un tableau où se mêlent la peinture et des matériaux comme le bois, le cuivre, le fer et des objets trouvés dans les brocantes, dans les marchés aux puces, à la casse … ma seule motivation est de prendre du plaisir à créer un tableau qui raconte, avec l’aide et la complicité de ces éléments, une histoire. et de la montrer donc de la partager.

Ces matériaux trouvent un sens en entrant dans une histoire peinte, mise en scène, ils apportent de par leur vécu, leur servitude, leur usage, leur usure, leurs marques leur histoire personnelle. Le passage du temps..

J’essaie de dépasser le cadre strict de la peinture où bien des artistes font de belles choses faisant souvent partie d’une mouvance, d’un courant artistique. La peinture depuis le début du 20ème siècle n’a eu de cesse de dépasser les codes de l’académisme. Les mouvement suscité par Gauguin, les membres du COBRA prônent la liberté de peindre en utilisant les couleurs primaires, la représentation de la vie quotidienne. Picasso utilise un bout de toile cirée, Marcel Duchamp donne à voir des objets du quotidien, nous place dans la position du regardeur, celui qui donne sens à l’œuvre. L’art est dans la rue, le street art réinvente un art pictural inventif, populaire et surtout accessible à tous sans filtres.

Toutes ces créations artistiques me nourrissent et font partie de ce qui m’a fait et de ce que je fais. Ces précurseurs ont tracé des chemins de traverses qu’il me plaît de cheminer avec mon propre imaginaire vers d’autres possibles, d’autres émotions.